Forum des 100

BG

Bernard Guillelmon

BLS

CEO

Présentation

Il est celui qui empêche les CFF de tourner en rond. Patron de la compagnie BLS depuis 2008, ce Vaudois de 52 ans né à Zurich, parfait bilingue, a, d’une certaine manière, sublimé le rôle de trouble-fête que le BLS joue dans le paysage ferroviaire suisse. «Le BLS a toujours été la compagnie qui dérange», relève-t-il avec malice. Dans les années 1990, alors que la Berne officielle ne parlait que du tunnel de base du Gothard, le transporteur bernois s’est battu avec succès pour qu’il soit complété à l’ouest par un nouveau tube sous le Lötschberg. Désormais, le BLS veut jouer dans la cour des grands et revendique des concessions grandes lignes, en concurrence avec les CFF. Pendant quinze ans, les deux entreprises se sont partagé le marché: les grandes lignes pour les CFF, le RER bernois pour BLS. Ce découpage appartiendra bientôt au passé. Le BLS devrait obtenir deux concessions pour les lignes Berne-Bienne et Berne-Olten. Bernard Guillelmon envisage aussi d’étendre le réseau RER de sa société jusqu’à Lausanne. Certes public, mais empreint d’idées libérales, le BLS attaque le monopole, tel David contre Goliath

Année d'élection

2018
Chargement