Forum des 100

PM

Pierre Monnard

Cinéaste

Présentation

On dit parfois que le cinéma suisse souffre des frontières linguistiques, qu’il est difficile pour des réalisateurs alémaniques de s’imposer en terres romandes ou au Tessin, et vice-versa. Si toute règle à forcément ses exceptions, l’une de celles-ci s’appelle Pierre Monnard: l’enfant de Châtel-Saint-Denis, qui a grandi près du cinéma Sirius et ce n’est pas un hasard, a tourné ses deux premiers longs métrages en allemand. Il y a d’abord eu la comédie romantique décalée Recycling Lily en 2014, puis l’an dernier le bouleversant LesEnfants du Platzspitz, l’histoire vraie d’une jeune ado sous l’emprise d’une mère toxicomane. Pierre Monnard, on l’avait repéré en 2003 lorsqu’il recevait pour Swapped le Prix du cinéma suisse du meilleur court métrage. Diplômé de la Bournemouth Film School, en Angleterre, le Fribourgeois s’est fait la main sur des clips, notamment pour Grand Corps Malade ou Calogero. De ses études où il a appris à tout faire, il garde une efficacité qui lui permet de conjuguer performance narrative et exigence esthétique, passant avec aisance du grand au petit écran. Après Anomalia et Wilder, il vient de réaliser deux nouvelles séries, l’alémanique Neumatt, cosignée avec Sabine Boss, et la francophone Hors-saison, coproduite par la RTS et France

Année d'élection

2021
Chargement