Forum des 100

AP

Alessandro Pelizzari

Haute école de travail social et de la santé, Lausanne

Directeur

Présentation

Ses quatorze années de syndicaliste auront été marquées par plusieurs grèves emblématiques, la lutte contre l’augmentation de l’âge de la retraite, ou encore l'introduction du salaire minimum à Genève. Aujourd’hui, Alessandro Pelizzari y a mis fin pour se réorienter, en occupant le poste de directeur de la Haute Ecole de travail social et de la santé à Lausanne. Tout en restant loyal à sa cause première: «C’est une autre forme d’engagement au service de la société et, surtout, au service des plus fragiles.» Mais pourquoi un tel engagement? Il admet volontiers que son origine sociale – il est né de parents immigrés italiens à Interlaken – ait pu jouer un rôle. Lors de ses années universitaires, Lausanne sera le berceau de ses premiers combats. Mais c’est l’effervescence de la capitale allemande des années 1990 qui va sceller sa conscience politique. Parallèlement à ses études, il enchaînera des rôles militants, jusqu’à être remarqué par Unia. Ce sera le début d’une double vie. L’une académique, l’autre syndicale. Et si ses responsabilités auront momentanément mis sa thèse en pause, il fera d’une pierre deux coups en devenant docteur en sociologie et responsable régional d’Unia le même jour.

Année d'élection

2021
Chargement